"Ceci n'est pas une rose"

Ne me collez pas d'étiquettes

Sauce tomate basilic, et caetera 31 août 2012

Dans mon dernier panier bio, il y avait plein de basilic frais, miam, miam !! J’avais tout bien lavé et mis dans des boites au frigo. Sauf que… j’avais pas bien laissé sécher, donc une partie de mon basilic a commencé à cuire, gloops ! Donc j’ai eu l’idée de faire une petite sauce tomate basilic des familles et, surprise, ça a donné des plats intéressants ! En plus, cette fois j’ai fait plein de photos, j’espère qu’elles vous plairont 😉

 

 

Ingrédients (pour une pleine casserole) :

4 tomates

à peu près le même volume de basilic (sur la photo, j’avais déjà mixé plus des 2/3)

un peu de thym frais

sel, poivre

 

 

 

On s’y met, c’est facile…

Mixez les tomates coupées en quartiers et le basilic en rajoutant de l’eau à peu près jusqu’à moitié de leur hauteur dans le mixeur.

 

Versez dans une casserole, salez, poivrez, rajoutez le thym à votre goût et portez à ébullition (attention, faut surveiller, ça a tendance à déborder…). Laissez ensuite mijoter au minimum 1/2h à feu doux et avec couvercle. Remuez de temps en temps.

 

NB : si vous êtes un warrior de la life, vous pouvez faire mijoter 1h30, ça n’en sera que meilleur. Si vous êtes comme moi et que vous ne supportez pas que la préparation d’un plat dure trop longtemps, 1/2h sera une torture suffisante ^^

 

Voilà, votre sauce est prête ! Reste plus qu’à savoir avec quoi la manger…

 

 

J’avais des asperges et des pommes de terre, donc j’en ai fait un petit plat au four.

 

 

 

 

Facile, il suffit de couper les PdT en rondelles et de les préchauffer au cuiseur vapeur pendant une vingtaine de minutes. Pendant ce temps, couper les asperges. Répartissez le tout dans un plat, versez la sauce et enfournez une vingtaine de minutes.

 

 

C’est sympa, mais tout seul, franchement c’est pas très rigolo. Le soir, en revanche, je l’ai rajouté sur de la graine de couscous + pois chiches… Un déliiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiice !! Je vous le conseille !

 

Comme il me restait de la sauce (et oui, c’est énorme une casserole de sauce…), je l’ai mise en bocal et hop ! au frigo. Le lendemain, pâtes sauce basilic, en rajoutant des champignons… Très bon aussi !

 

Bon appétit !

 

Spaghetti aux asperges et courgettes, recette ultra rapide et facile 8 avril 2012

Filed under: Cuisine — Lilou @ 16:26
Tags: , ,

Encore une recette qui ne paye pas de mine mais qui est très bonne et qui convient parfaitement pour un repas de midi en semaine, quand on n’a pas le temps de se préparer à manger.

 

Ingrédients :

 

1 petit bouquet d’asperges vertes

4 petites courgettes

100gr de spaghettis

Herbes aromatiques au choix ( pour moi : cardamome, romarin, sauge )

Sel, poivre

Farine

Huile d’olive

NB : on peut utiliser n’importe quels légumes, en ce moment j’ai des asperges et des courgettes dans mon panier bio donc je les mets un peu à toutes les sauces 😀

 

On s’y met…

 

Laver les légumes, épluchez les courgettes, puis coupez-les en petits morceaux.

Portez une grande casserole d’eau salée à ébullition, y plonger les légumes et les pâtes, ajoutez les herbes aromatiques. Laissez cuire une dizaine de minutes.

Dans un verre, mélangez une càs de farine avec un filet d’huile d’olive. Égouttez les pâtes et les légumes en gardant suffisamment d’eau de cuisson pour remplir le verre où se trouvent farine et huile. Mélangez au fouet pour obtenir une sauce à la texture consistante ( rajoutez de la farine pour épaissir si besoin ).

Dans une assiette, arrosez les pâtes et les légumes avec la sauce.

 

J’avais fait une belle photo, mais le fichier est dégradé, je ne peux pas la mettre ici 😥

 

Couscous très simplifié 19 mars 2012

Filed under: Cuisine — Lilou @ 15:00
Tags: , ,

Quel intérêt de mettre une recette si elle est simplissime ? Peut-être qu’il n’y en a pas, mais personnellement je suis toujours en quête de recettes qui n’ont pas trop d’ingrédients, qui ne demandent pas trop de matériel et qui se réalisent vite. C’est vrai que ça en perd en gastronomie, mais parfois on a envie d’une recette archi-simple qui ne soit pas les sempiternelles pâtes au beurre ( euh, à la margarine 😀 )…

 

D’où cette proposition de recette, à destination de ceux qui, pour changer un peu des pâtes et du riz, ont envie d’essayer le couscous tout en restant dans un plat de tous les jours.

 

Ingrédients ( pour 2 personnes )

50gr de pois chiches secs ( ou le double en boite )

4 courgettes ( j’ai des légumes à taille de légumes ici, pas des courgettes de 50cm de long comme en France )

4 carottes

1/2 bouquet d’asperges

Romarin, thym, sauge, cardamome, basilic séchés

2 verres de graines de couscous

Huile d’olive

Sel, poivre

 

NB : j’ai mis des asperges car il m’en restait et il fallait bien que je les intègre à quelque chose. On peut mettre les légumes que l’on préfère, peut importe si ce sont vraiment les légumes traditionnels du couscous.

NB 2 : je n’ai pas fait de harissa ni une quelconque sauce, d’une part pour rester dans le simple, d’autre part pour rester dans le digeste ( vivent les aigreurs avec la sauce tomate et le piment ^^ )

 

 

On s’y met

 

Si vous avez des pois chiches secs, faites les trempez depuis la veille. Commencez par les faire cuire dans de l’eau bouillante pendant une heure.

Pendant ce temps, portez à ébullition dans une casserole de l’eau dans laquelle vous aurez mis tous les condiments ( là encore, j’ai mis ce qui était dans mon placard, selon ce que j’aime, ce n’est pas très conventionnel mais c’est très bon quand même ).

Lavez , pelez et coupez les légumes en rondelles. Quand l’eau bout, plongez-y les légumes et laissez-les cuire entre 20 et 30 minutes.

Quand les pois chiches et les légumes sont cuits, versez dans chaque assiette un verre de couscous et une cuillère d’huile d’olive, mélangez bien pour que toutes les graines soient imprégnées, puis versez dessus 2 verres du bouillon de cuisson des légumes. Attendez quelques minutes ( environ 5 ) que les graines gonflent puis ajoutez les légumes et les pois chiches.

C’est simple et très bon !

Petite astuce : ne jetez pas le reste de bouillon de cuisson des légumes mais conversez-le dans une boite hermétique au réfrigérateur ( si vous comptez le réutiliser très vite ) ou au congélateur, ça vous évitera d’utiliser un bouillon cube pour une prochaine recette. 😉

 

Feuilles de vigne farcies ( version végétale ) 16 mars 2012

Filed under: Cuisine — Lilou @ 22:25
Tags: ,

Une recette typiquement égyptienne ( bien que les Grecs, les Libanais et les Turcs en revendiquent aussi la paternité – m’enfin, pour les manger, pas besoin de savoir qui a commencé ! ) qui se fait en deux versions : avec ou sans viande. Evidemment, je vous présente ici la sans viande ( dite « siami » cad qui convient au jeun – je vous ai déjà dit que les Coptes pratiquent un carême végétalien, rappelez-vous ).

Je ne sais pas si on trouve facilement des feuilles de vigne en France, ni où, mais en tout cas en Égypte on les trouve fraiches sur le marché ou congelées.

Un petit zoom sur une feuille

Ingrédients ( pour remplir une casserole moyenne, soit l’équivalent de 2 à 3 assiettes )

  • Feuilles de vigne
  • 2 verres de riz
  • 1 gros oignon
  • Huile d’olive
  • 1 tomate
  • 1 cas de cumin
  • 1 cac de cardamome en poudre
  • 1 ou 2 ( selon les goûts ) citrons verts
  • 2 gousses d’ail

NB 1 : Je mets des épices mais, normalement, la recette se fait avec un bouillon cube. Quand je peux remplacer, j’évite le bouillon cube à cause des additifs pas très bon pour la santé.

NB2 : Cette version ne comporte aucun substitut à la viande hachée, mais on peut imaginer une version plus complète, avec des protéines de soja texturées par exemple. N’hésitez pas si vous avez une suggestion.

On s’y met ( je vous préviens : ça prend du temps… n’hésitez pas à regarder un film en même temps ou à inviter des amis 😀 )

Émincez l’oignon, rincez le riz ; mettez les deux dans un saladier, salez et malaxez ( aller, on met les mains ).

Si vous avez acheté des feuilles de vignes fraiches, il faut d’abord les faire cuire dans de l’eau bouillante pendant 15 minutes ; les surgelées sont déjà cuites il me semble ( faudra vérifier sur le paquet ).

Installez-vous confortablement à une table ( vu que ça dure longtemps, la position assise est préférable ), d’un côté une assiette avec la pile de feuilles de vignes étalées, de l’autre le saladier avec la « farce ».

Pour farcir chaque feuille, placez une « pincée » de riz ( ça doit être vraiment petit par rapport à la taille de la feuille, n’oubliez pas que ça va gonfler à la cuisson – ne soyez pas radin non plus ^^ ) bien au centre, repliez les côtés de la feuille puis roulez ( si vous fumez des roulées, ça viendra tout seul, comme quoi fumer a au moins un avantage ) la feuille sur elle-même. Ne jetez pas les feuilles déchirées, elles serviront ensuite.

Lorsque vous avez fini de rouler toutes les feuilles, coupez la tomate en fines rondelles. Tapissez une casserole avec les feuilles déchirées ( pour que ça n’accroche pas ), puis faites une deuxième couche avec une partie des rondelles de tomates. Saupoudrez avec la moitié des épices. Disposez les feuilles farcies en rangées bien serrées. Sur le dessus, disposez les rondelles de tomates restantes et saupoudrez avec le reste des épices. Versez un filet d’huile d’olive et le jus du ( ou des ) citron(s) pressé(s), coupez les gousses d’ail en deux et ajoutez-les également. Enfin, recouvrez d’eau ( déjà chaude c’est mieux ), couvrez avec un couvercle plus petit que la casserole pour comprimez les feuilles afin qu’elles ne se défassent pas. Portez à ébullition puis laissez cuire à feu doux pendant 45 minutes ( ou jusqu’à ce que l’eau s’évapore complètement ).

Une fois cuit, retirez les gousses d’ail puis « démoulez » les feuilles de vigne dans une casserole ( vous placez celle-ci par-dessus la casserole et renversez le tout, comme un gâteau, ça fait une jolie présentation ). Retirez les feuilles qui étaient au fond. Et voilà !

Les feuilles "démoulées"

Après avoir retiré les feuilles du fond

 

Curry de taro 5 mars 2012

Filed under: Cuisine — Lilou @ 21:51
Tags:

Aller, je suis sur ma lancée, je mets une deuxième recette dans la même semaine !

Permettez-moi tout d’abord de vous présenter mon ami le taro :

C’est un légume racine exotique qui pousse en Égypte ( entre autre, c’est plutôt un légume asiatique ) où il est le plat traditionnel de l’épiphanie copte orthodoxe, le 20 janvier. Mais on le trouve tout l’hiver sur le marché et toute l’année congelé.

J’avoue que je l’achète congelé, comme ça il est déjà découpé en petits cubes et ses feuilles – aussi comestibles – sont lavées et hachées.

Ce légume a de multiples ressources : il est riche en protéines, calcium, fer et vitamines ( A, B1, B2 et C )

Pour mon premier essai de recette au taro, j’ai voulu improviser. J’avais ouvert une brique de lait de coco et il fallait bien l’utiliser… Du coup j’ai pensé à faire un curry.

Ingrédients ( pour 2 assiettes )

1 sachet de taro surgelé ( soit environ un ou deux taros, racine et feuilles )

1 grosse pomme de terre

1 oignon

Du lait de coco ( assez pour recouvrir )

1 càs d’huile d’olive

Curry, cumin, cannelle, gingembre ( en poudre ) et poivre rouge ( ou piment de Cayenne ) du moulin

Sel

On s’y met

Épluchez et coupez en dés la pomme de terre ( et le taro si ce n’est déjà fait ), faites-la cuire, avec le taro, au cuit-vapeur pendant 25 à 30 minutes ( je mets le taro en haut car il cuit plus vite ).

Pendant ce temps, émincez l’oignon. Quand les légumes-racines sont cuits, faites revenir l’oignon dans l’huile d’olive avec les épices ( je mets une mini càc pour chaque et une grosse càc pour le curry ). Rajoutez taro et pommes de terre, bien remuer pour imprégner des épices ; c’est à ce moment qu’on met les feuilles du taro. Salez. Recouvrir de lait de coco. Laissez mijoter, à feu doux et à couvert, pendant cinq minutes ( ou plus selon votre goût ).

Voilà, c’est prêt ! Petites photos ( j’y ai pensé cette fois )

Curry de taro qui mijote

Curry de taro prêt à déguster

J’en ai fait un plat unique, mais on peut le servir avec du riz ( ça ferait quand même lourd à mon avis… ). Je n’avais pas d’autres légumes dans mon frigo, mais on peut très bien en rajouter selon son goût et son stock. Je ne pourrais pas vous conseiller sur ce qui va vraiment avec… Pourquoi pas du fenouil, tiens ?!

 

Pain aux olives à l’okara 4 mars 2012

Filed under: Cuisine — Lilou @ 14:12
Tags:

La recette originale vient du blog de Végécarib, qui est une mine d’or pour les recettes enrichies à l’okara ! edit : mine d’or pour toutes les recettes !!

Elle est parfaite si ce n’est que… elle contient des œufs ! Je peux me procurer des œufs qui ne proviennent pas d’élevages en batterie, mais je préfère quand même éviter car parfois ces élevages ne sont pas beaucoup mieux pour le bien-être animal ( souvent ce sont des poulaillers sur le toit des immeubles ). Du coup, je me suis dit que cette recette pouvait très bien se passer d’œufs, et en effet c’est possible. De « cake » ça devient un « pain » mais c’est toujours très bon.

Ingrédients :

180gr de farine de blé

180gr d’okara de soja

1 càc de levure de bière

1 càs d’huile d’olive

Olives dénoyautées ( quantité en fonction de votre goût, la dernière fois j’avais oublié d’acheter les olives, j’ai mis de la tapenade verte, ça marche aussi )

Graines de sésame

Graines de courge

Sel, poivre

On s’y met

Mélangez la farine, le sel, le poivre, l’okara et la levure de bière pour former une sorte de pâte à pain. Rajoutez un petit peu d’eau ( attention, faut pas se faire avoir : arrêtez-vous alors que la pâte vous semble encore un peu trop sèche, car en la travaillant elle devient plus humide ). Travaillez un peu la pâte à la main. Incorporez l’huile d’olive, les olives et les graines de courge.

L’idéal, arrivé à ce stade, serait de laisser reposer la pâte quelques heures. J’avoue que je ne le fais pas… Du coup, le pain est plutôt plat, rien de dramatique mais c’est moins présentable.

Versez la pâte dans un moule à cake ( ou, si vous êtes vraiment trop forts et que votre pâte, reposée, se tient bien, donnez-lui directement la forme que vous voulez, boule ou baguette par exemple ) et enfournez à 200°C pendant 20 minutes ( à surveiller, car j’ai une gazinière qui chauffe pas des masses donc avec vos fours électriques ça donnera sûrement autre chose ).

Et voilà ! J’ai pas fait de photos… Je suis vraiment pas douée pour faire de jolis articles de cuisine, je préfère lire ceux des autres 😀

Ayé, deuxième fournée, j’ai fait des photos ! Mais j’ai triché, j’ai pas mis d’olive, c’est simplement du pain enrichi à l’okara. J’ai utilisé 250gr de farine et 250gr d’okara de soja, mais j’ai mis un peu trop d’eau ( pourtant c’était seulement 1/2 verre ) du coup le résultat est un peu plat ( ou alors c’est l’okara qui est trop lourd ), pourtant cette fois-ci j’avais laissé reposer et ça avait bien gonflé.

Mise en forme après le 1er temps de repos

Prêts à être enfournés

A la sortie du four